Les édulcorants largement utilisés tels que la saccharine, le sucralose ou l’aspartame modifient le microbiote intestinal, tant dans sa constitution que dans sa fonction, ce qui entraîne une intolérance au glucose. L’équipe d’Eran Segal a montré que la consommation d’édulcorants est associée à une augmentation de poids et à une glycémie plus élevée à jeun.

Les chercheurs ont ajouté à un groupe de souris dans l’eau saccharine, du sucralose ou de l’aspartame pendant 11 semaines, après quoi les souris qui buvaient de l’eau sucrée avaient une intolérance au glucose par rapport au groupe témoin qui n’en a pas pris. L’analyse du Microbiote a montré qu’il avait changé.

En transférant le Microbiote de ces deux groupes d’animaux à des souris sans flore, il a été montré que les changements dans le Microbiote étaient la cause de l’intolérance au glucose. Des expériences similaires ont été réalisées chez l’homme, confirmant que la consommation d’édulcorants modifiait le Microbiote, et que cela était une cause de l’augmentation de la glycémie.