On savait déjà que l’alimentation et la prise de médicaments agissent sur le Microbiote. Selon une nouvelle étude dirigée par le Docteur Jeffrey Woods on peut maintenant ajouter l’exercice physique comme l’un des facteurs agissant sur le Microbiote.

Cette étude a consisté dans l’analyse du Microbiote (par l’analyse des selles) d’une cohorte de patients avant et après une période de six semaines chargée  d’exercices physiques. Les exercices ont consisté à réaliser, 3 jours par semaine, une séance de sport de moins d’une heure durant laquelle la fréquence cardiaque passait de 60% FCM (modérée) à 75% (soutenue).

Les effets enregistrés sur le Microbiote ont été différents selon le profil des patients, à savoir s’ils étaient obèses ou bien portants. Pour les personnes bien-portantes l’exercice physique a permis l’augmentation des 3 Acides gras à chaîne courte (AGCC) les plus courants : l’Acétate, le Propionate et le Butyrate. Pour les personnes obèses en revanche on a constaté une augmentation de l’AGCC Propionate mais pas de l’Acétate ni du Butyrate.

D’autres études seront bien entendu nécessaires pour découvrir tous les effets de l’exercice physique sur le Microbiote, mais ces premiers résultats sont un encouragement de plus pour aller faire de l’exercice !