Les très nombreux micro-organismes qui se trouvent dans notre intestin ont une influence importante sur notre santé et notre bien-être. On sait que cette communauté, notre microbiote intestinal, joue un rôle clé dans le métabolisme et l’immunité. On a découvert récemment que le microBiote est également relié aux maladies neurodégénératives des maladies de Parkinson et d’Alzheimer; il peut jouer un rôle dans leur progression voire favoriser leur apparition.

Dernièrement, le travail de Robert P. Friedland, MD, professeur de neurologie à l’Université de Louisville, et de Matthew R. Chapman, Ph.D., professeur à l’Université du Michigan, suggère qu’un nouveau terme soit utilisé pour décrire l’interaction entre le microBiote intestinal et le cerveau: la mapranose (mapranosis en Anglais).

Le terme vient de Microteote Associated Protepathy et Neuroinflammation + osis. Friedland espère qu’en donnant un nom au processus, la prise de conscience et la recherche dans le domaine se développeront.

«Il est essentiel de définir les façons dont les bactéries intestinales et les autres organismes interagissent avec l’homme pour créer une maladie, car il existe de nombreuses façons dont le microBiote peut être modifié pour influencer la santé», a dit Friedland.

Source : Labroots